信仰の糧
今日のために
カトリック教会より

Dans le Hokkaido, cette montagne s'appelle Yoteizan

Mes meilleurs vœux pour 2016

Texte proposé par Origenius

8 janvier 2016

Dire que les années 2014 & 2015 furent celles des tran­si­tions dans ma vie japo­naise n’est pas un euphé­misme. la plus impor­tante d’entre elle a consisté en une trans­la­tion géo­gra­phi­que entre la ville de Hakodaté où j’ai résidé pen­dant pres­que 9 ans et celle d’Otaru dont j’ai eu la charge des deux parois­ses qui sont deve­nues une, et de celle de Kutchan, ville plan­tée au milieu des mon­ta­gnes dont les sta­tions hiver­na­les sont de renom­mée inter­na­tio­nale.

J’ai dû lais­ser des gens dont j’ai par­tagé des moments de vie, avec les­quels j’ai par­couru un chemin de foi pour les uns et par­ta­gés des moments artis­ti­ques pour d’autres… Et j’ai décou­vert d’autres per­son­nes dont l’accueil est cha­leu­reux avec les­quels désor­mais je par­tage cette vie qui conti­nue. Après le temps de l’appri­voi­se­ment mutuel, nous sommes désor­mais embar­qués dans une aven­ture com­mune, qui a débuté avec cette anec­dote.

A l’inté­rieur de ce cadre global, plu­sieurs événements majeurs ont trouvé place. Deux voya­ges mémo­ra­bles tout d’abord. Un pèle­ri­nage en Inde et au Népal « Sur les pas de Bouddha » dont je vous pro­pose ici quel­ques photos et le sup­plé­ment de la revue MEP qui en rend compte (dont l’arti­cle que j’ai écrit). Et un voyage en Corée qui m’a permis de revi­vre et d’entre­te­nir de vraies ami­tiés, vieilles déjà de 25 ans, et ce entre Séoul et Taejon [1], pour se ter­mi­ner au Japon. En voici quel­ques photos.

Ensuite, ayant dû aban­donné la cho­rale mas­cu­line (quasi inter­na­tio­nale) de Hakodaté qui m’a accueilli pen­dant 7 ans, elle m’a rat­trapé pour son concert événement, à l’occa­sion de la célé­bra­tion de ses 10 ans, au mois de mars 2015, puis pour deux concerts excep­tion­nels à Otaru au octo­bre der­nier...
Concernant la « mis­sion aux fron­tiè­res de l’Église », avec mon ami Jacques, nous nous sommes atta­qués aux fron­tiè­res numé­ri­ques en déve­lop­pant un ser­vice Internet dont nous sommes fiers : 日ごとの福音. En voici l’aven­ture.

Je vous sou­haite une année 2016, d’espé­rance et de paix inté­rieure !

Notez bien

[1J’en suis resté à la vieille romanisation, par habitude. Aujourd’hui, on devrait écrire Daejeon

Notre conversation