Le moine qui devint vache

Par Origenius

1er janvier 2021

1 commentaire

En 2021, nous accueillons l’année du buffle, qui s’est adou­cie en tau­reau, et qui fina­le­ment s’est muée en année de la vache. La fan­tai­sie popu­laire japo­naise four­nit son lot de contes et légen­des et quel­ques-uns met­tent en scène ce mam­mi­fère fami­lier. En voici un que je me suis amusé à tra­duire.

Il y a fort long­temps dans une cam­pa­gne recu­lée vivait un hon­nête paysan.
Un jour, un moine iti­né­rant vint frap­per à la porte de sa maison et lui dit :
– Excuse-moi, fais-moi passer la nuit chez toi.
Le paysan était si pauvre qu’il n’avait ni lite­rie, ni nour­ri­ture à offrir. Contrarié, il dit au moine :
– Je suis heu­reux de vous accueillir chez moi, mais je vais être maudit de vous rece­voir dans un lieu si misé­ra­ble.
– Ne t’inquiète pas. Que je sois seu­le­ment pro­tégé de la rosée de la nuit me va très bien. Laisse-moi passer la nuit ici.
Le paysan fit entrer le moine dans sa maison. Il lui offrit une maigre pomme de terre cuite à la vapeur.
– C’est tout ce que j’ai à vous offrir. Veuillez la manger.
– Merveilleux, j’adore les pommes de terre cuite à la vapeur.
Le moine ayant mangé avec appé­tit, s’étendit de tout son long et s’endor­mit aus­si­tôt.

Le paysan, tout sur­pris, étendit sur lui sa seule vieille cou­ver­ture.
(Mince ! Pauvre moine ! Après avoir mangé et s’être étendu, il se mua en vache !)
Subjugué, il vit même se dres­ser des cornes sur le front du moine : vrai­ment, il s’est trans­formé en vache !
– Moine, c’est épouvantable, Moine, levez-vous !
Surpris, il réveilla le moine trans­formé en vache, qui lui dit :
– Je ne peux plus rede­ve­nir un homme. Alors, emmène-moi en ville et vends-moi !
– Certes non ! Je ne peux pas vendre un moine !
– Si, c’est juste ! Demain, allons-en ville !
Le len­de­main, à la pre­mière heure, la vache se leva et sortit.
– Partons ! Avec l’argent de ma vente, tu pour­ras t’ache­ter tout ce que tu vou­dras !
– Ma… mais…
– Dépêchons-nous !
N’y pou­vant rien, le paysan se mit en route. Soudain, un ache­teur de vaches sur­vint. En voyant la vache, il dit avec admi­ra­tion :
– Quelle belle vache, vends-la moi à l’ins­tant.
C’est ainsi que l’ache­teur de vaches paya abon­dam­ment le paysan pour cette vache.
Le moine devenu vache salua le paysan de la tête et, tirée, s’en vint.

Un riche voisin ayant entendu parler de cette his­toire, com­prit que donner le gite à un moine iti­né­rant per­met­trait de gagner beau­coup d’argent, atten­dit chaque jour l’arri­vée d’un moine.
C’est ainsi qu’un soir, un moine iti­né­rant passa.
Le riche se pré­ci­pita auprès du moine :
– Ô moine, de ce long voyage vous devez être très fati­gué.
Et le contrai­gnant à entrer dans sa maison lui offrit un festin fabu­leux, et le fit dormir dans une lite­rie fort confor­ta­ble. Il s’endor­mit pai­si­ble­ment.
Pourtant, le moine ne se mua point en vache.
Le riche s’esclaffa :
– Deviens une vache ! Deviens une vache ! Deviens une vache !
C’est ainsi que subi­te­ment, des cornes lui pous­sè­rent sur la tête et qu’il devint une vache tout à fait !
Le len­de­main matin, le moine emmena la vache et elle dis­paru à jamais…

P.S.

Retour vers l’article de présentation « Oh la vache, quelle année ! »

Notre conversation

© Copyright・Origenius・2006~2020